Présentation

EN BREF


L’activité première de TerriFlux est la modélisation des flux de matières des filières de la bio-économie territoriale.

Qu’est-ce que ces mots désignent ?

La bioéconomie, c’est l’économie du vivant. Le vivant, ce sont les ressources vivantes, végétales ou animales et l’économie c’est la transformation de ces ressources dans différents secteurs d’activité, en créant de la valeur ajoutée et en substituant du carbone fossile par du carbone renouvelable. La bioéconomie à l’origine de bien des usages d’une part ceux destinés aux besoins humains : alimentation, énergie, construction, chimie et d’autre part ceux lié à l’environnement, la conservation des sols et de la biodiversité.

On parle de bio-économie territoriale car les territoires en particulier les régions sont perçues comme les échelles les plus pertinentes pour mettre en œuvre les politiques de transition écologique.

Une filière c’est l’ensemble des secteurs unis et interdépendants dans une chaine de transformation d ’une matière première depuis sa production jusqu’à sa consommation. Cette interdépendance se caractérise en premier lieu par des flux de matières entre les différents secteurs. La connaissance de ces flux de matières est le point de départ de nombreuses analyses. A partir des flux de matière on peut réaliser des bilans d’approvisionnement en vue de sécuriser ceux-ci. On peut calculer des pressions environnementales que ce soit les émissions de substances comme carbone ou l’azote, l’utilisation de surface agricole ou la consommation de ressources comme l’eau. Et enfin des flux de matière on peut dériver les flux monétaires qui détermine les différentes valeurs ajoutés et aussi l’emploi, et la filière sous cet angle est appelé chaîne de valeurs.

Cette connaissance n’est pas directe, la comptabilité des flux de matières étant extrêmement partielle. Pour atteindre cette connaissance la modélisation est indispensable. Notre adaptation à ce problème de la méthodologie de réconciliation des données issue de la recherche sur les processus industriels est sans équivalent et permet ainsi d’affirmer que TerriFlux est la seule entreprise capable de modéliser des flux de matière des filières de la bio-économie territoriale.

LIEN AVEC LA RECHERCHE


L'entreprise TerriFlux a pour but la valorisation de l'expertise et des outils logiciels développés durant le projet ADEME AF Filières (2017-2019), commencés au sein du Groupe de Réflexion sur les Empreintes Ecologiques Locales (GREEL) en 2013.

La méthodologie est originellement issue du laboratoire STEEP qui est une équipe de recherche interdisciplinaire de l’INRIA qui se consacre à la modélisation systémique des interactions entre les facteurs environnementaux, économiques et sociaux dans une perspective de transition à la durabilité à des échelles locales (infranationales). Son objectif est de développer des outils d’aide à la décision, notamment des outils mathématiques et logiciels, pour mettre en œuvre cette transition.

STEEP est organisé autour de deux axes de recherche:

  • Etudes de risques systémiques
  • Evaluations d’alternatives socio-techniques

Ce dernier axe entend poursuivre et étendre les travaux antérieurs de l’équipe dans le domaine de la comptabilité biophysique et des études de filières.

Thèse et liste des articles publiés se référant à la méthodologie:

  • Thèse de Jean-Yves Courtonne
  • Courtonne, J.-Y., J. Alapetite, P.-Y. Longaretti, D. Dupré, and E. Prados (2015). Downscaling material flow analysis: The case of the cereal supply chain in France. Ecological Economics 118: 67–80. ici
  • Courtonne, J-Y., Longaretti, P., Alapetite, J. and Dupré, D. (2016), Environmental Pressures Embodied in the French Cereals Supply Chain. Journal of Industrial Ecology, 20: 423-434. ici
  • Jonathan Lenglet, Jean-Yves Courtonne, Sylvain Caurla (2017). Material flow analysis of the forest-wood supply chain: A consequential approach for log export policies in France, Journal of Cleaner Production, Volume 165. ici



HISTORIQUE


Juin 2017- Déc. 2019: AF Filières. Dans le cadre de l’appel à projets de recherche GRAINE 2016, financé par l’ADEME, en partenariat avec Auvergne-Rhône-Alpes Énergie Environnement (AURA-EE) et l’INRA (Laboratoire d‘économie forestière), Julien Alapetite en tant qu'autoentrepreneur participe au projet AF Filières comme responsable des aspects informatiques. Jean Yves Courtonne est le coordinateur du projet au sein de l'équipe STEEP.

2013: création du site eco-data.fr qui est un site web gratuit créé par le Groupe de Réflexion sur les Empreintes Ecologiques Locales (association loi de 1901 créée par Julien Alapetite et Jean Yves Courtonne). L'objectif de l'association est de faire avancer les recherches sur la comptabilité écologique au niveau local, c'est-à-dire la comptabilité physique des ressources naturelles et des pressions sur l'environnement.



FONDATEURS

L'entreprise en incubation TerriFlux comprend un fondateur plus un partenaire recherche associé qui sont:


Julien Alapetite (Fondateur)

Julien Alapetite a été pendant vingt ans informaticien géologue au sein de l'entreprise Paradigm Geo où il a particulièrement contribué au développement des outils de modélisations géostatistiques et d'analyses d'incertitudes. Ingénieur géologue de formation à l'école de Nancy, il a étudié les géostatistiques 18 mois au Stanford Center for Earth resources Forecasting. Il a par la suite travaillé un an à Landmark Graphics à Austin,Texas. Il rejoint ensuite Paradigm Geo en 1999

Depuis 2007, prenant conscience de la menace du réchauffement climatique, il explore à temps partiels d'autres horizons accés sur la transition écologique. Il passe un mastére en finance au sein de l'IAE à Grenoble en 2008 puis s'inscrit en thése, intitulé "Modélisation de la biocapacité et de l'empreinte écologique sur l'Y Grenoblois", sous la direction de Denis Dupré. Il abandonnera en 2015.

En 2016 il obtient un mastère 2 en Math Appli option statistique à l'université de Grenoble Alpes.

Il collabore depuis 10 ans avec l’équipe STEEP de l’INRIA et a participé au développement de la méthodologie d’AFM de filières aux côtés de Jean-Yves Courtonne (deux articles en commun).

Dans le cadre de son auto-entreprise, il a été partenaire de 2017 à 2019 du projet AF Filières en tant que responsable des outils informatiques.

Aujourd'hui, au sein du StartUp Studio de l'INRIA, il monte l'entreprise TerriFlux.

Jean-Yves Courtonne (Partenaire recherche associé)

Jean-Yves occupe un poste de "Starting Research Position" au sein de l'équipe STEEP, Inria Grenoble. Durant son post doctorat de Sept 2017 à oct 2019, il a été le coordinateur du projet AF Filières, et est actuellement coordinateur du pole Alternative Socio Techniques (AST) du labo. Jean-Yves est docteur en Sciences de Gestion de l'univertsité Grenoble Alpes. Sa thèse avait pour sujet à l'analyse des pressions environnementales générées par une collectivité locale et a pour but de fournir un support de discussion aux parties prenantes du territoire. Cette thèse a été réalisée en partenariat avec Artelia Eau & Environnement.



Focus